Les Menhirs d' Epoigny

Cet ensemble de pierres dressées daterait d’il y a 5000 ans (époque du néolithique). Il est situé sur la commune de Couches, au lieu-dit « La Pièce aux Tourteaux », au hameau d’Époigny, (sortie de Couches en direction d’Autun, puis en direction de St Pierre de Varennes). 
Les pierres dressées constituant cet alignement forment un ensemble mégalithique impressionnant. C'est, sans aucun doute, le plus bel alignement de l'Est de la France et le plus important ensemble de Bourgogne. Ces menhirs sont dressés à proximité de voies anciennes et à la limite de la ligne de partage des eaux séparant les bassins de la Saône et de la Loire.
 
Actuellement, on peut voir en fait quatre grands menhirs debout, plus un cinquième plus petit à l'écart, (il avait été réutilisé entretemps pour la construction du pont de Vigny), et deux pierres couchées, dont une brisée.
   
 
 
Le plus grand mesure 7.35 mètres de haut ,et son poids est estimé entre 20 et 30 tonnes. Trois autres mesurent entre 5.60 m et 5.85 m. La plus petite pierre mesure 2 mètres, mais serait un morceau d'une pierre plus grande.
Les recherches et les fouilles qui ont été faites ont apporté non seulement des informations sur les techniques d'implantation, mais aussi quelques éléments de datation. Le granit pourrait venir du massif de Bouvier distant de 8 kilomètres. On imagine aisément , non seulement les efforts nécessaires, mais aussi le degré d'organisation sociale, et la capacité à se libérer des activités de subsistance qu'une telle entreprise implique. 

 

     

 

Certaines de ces pierres portaient originellement des gravures difficilement visibles aujourd'hui. Quelques vestiges (silex, céramique, urne funéraire) ont été retrouvés sur place.
La présence, au même endroit, de 7 menhirs dont l'implantation ne devait pas être fortuite, laisse à penser à un lieu de culte privilégié, au moins antérieur au "bronze final".
Plus tard, les gaulois Eduens consacrèrent le lieu à "Epona", déesse des cavaliers. "Le site nous dit encore que les hommes d'Europe se sont longtemps perçus comme des éléments à part entière du monde et du cosmos, et qu'établis en communautés solidaires, ils peuvent soulever des montagnes, au propre comme au figuré."

 

 

 
 SourcesSite "lieux insolites"

Louis Lagrost, Amaury Piedfer