Le Château de Couches

  
Situé sur un replat qui surplombe la vallée de la Vielle, le château est un très bel exemple de l'architecture défensive en Bourgogne au Moyen Age. Il existait déjà au Xème siècle un bâtiment d'allure seigneuriale, construit à l'initiative de l'évêque d'Autun, mais c'est au milieu du XIème siècle qu'un seigneur, du nom de Gaudry, établit véritablement une forteresse. Au XIIème siècle, elle échoit, par mariage au sire Hugues, seigneur de La Roche-Nolay (La Rochepot aujourd'hui).
 
 
C'est de cette époque que date le donjon carré, modifié à l'époque Gothique, au sud-est. Des extensions (enceintes notamment)sont aménagées au XIIIème siècle.
 
 
 
A la fin du XIIIème, il revient en dot à Marie de Bauffremont, lors de son mariage avec Etienne de Montagu, (seigneur de Sombernon).

 

 

   
Elle est la cousine de Marguerite de Bourgogne. Claude de Montagu, chambellan du duc de Bourgogne, et chevalier de la Toison d’Or, dernier de la lignée, entreprend de grands travaux : la tour de justice, la chapelle gothique (1467-1469), l’aménagement du donjon avec une tourelle d’escalier à vis.

 

A sa mort en 1470, la forteresse revient à son cousin, Claude de Blaisy, puis à sa fille, Suzanne de Blaizy, qui épouse Christophe de Rochechouart.
En 1590, le château est pris par Antoine du Prat, baron de Vitteaux. Il est alors démantelé.
Le château reste dans la famille Rochechouart sur deux générations. Au XVIIème siècle, il devient la propriété de la famille d’Aumont.
A la révolution, comme la plupart des châteaux, il est transformé en carrière de pierres, mais le donjon est épargné.
Le logis d'habitation ne date, quant à lui, que du XIXème siècle. Il a été édifié en style néogothique. Le bassin d'agrément date de la même époque.
   
En 1946, le château est racheté par la famille Cayot, qui entreprend la restauration du donjon et de la chapelle.
En Août 1988, grâce à la gentillesse de Camille et Léonard Cayot, il accueille « le duc de Bourgogne », parti une semaine plus tôt du palais des ducs de Dijon, avec un groupe de cavaliers et venu présider « le Procès de la Vivre », spectacle qui accueille 4000 visiteurs, et marque le lancement des « fêtes de la Vivre ». C’est la première fois qu’elles débutent le samedi.
En 2009, le château devient la propriété de la famille Polaert qui entreprend un ambitieux programme de rénovation et de mise en valeur, au point d’accueillir environ 30 000 visiteurs par an, pour :
Des visites traditionnelles : La chapelle du XV ème siècle, la tour de justice, la tour maîtresse, (le donjon), les galeries souterraines, la porte primitive et les jardins topiaires....
De nombreuses animations et activités pour les enfants, des concerts de jazz, des spectacles historiques, des banquets médiévaux, des journées œnologiques, et surtout, les « Médiévales » : danses, exposition d’instruments, artistes de rue, artisans d’art.
Une nuit au château dans l'une de ses prestigieuses chambres d'hôtes.
Une étape à ne pas manquer!
Téléphone : 03.85.45.57.99 - Courriel: contact@chateaudecouches.com